La différence entre un pompier urbain et un pompier forestier

Face à l’immense catastrophe naturelle en Australie, plusieurs se sont demandé pourquoi les pays voisins n’ont pas envoyé leurs pompiers. Pourquoi, les villes australiennes n’ont pas tous envoyé leurs pompiers combattre les feux de forêt. Une des raisons qui expliquent pourquoi les pompiers n’ont pas tous été déployés est parce qu’un pompier urbain et un pompier forestier ne possèdent pas exactement les mêmes spécialités.

Les exigences physiques restent les mêmes dans les deux cas. Toutefois, combattre un feu résidentiel versus un feu de forêt requiert des compétences, des connaissances, des équipements et un savoir-faire différents. 

 

Pompier urbain 

Les pompiers urbains sont les pompiers dont les gens connaissent et se réfèrent lorsqu’ils parlent de pompiers. Ce sont les pompiers dont nous appelons lors d’un incident et ceux que nous voyons sur nos routes. Ils sont présents où la population reste. Ils n’éteignent pas seulement des feux, mais agissent également comme premier répondant lors des urgences médicales et interviennent dans de multiples situations critiques (sauvetage nautique, sauvetage dans un espace clos industriel, intervention lors de déversements de matières dangereuses, etc.)

Les pompiers urbains doivent connaître l’aménagement de leur ville, la disposition des routes, les entreprises et infrastructures situées dans la ville, les sources d’approvisionnement d’eau, etc.

Les pompiers urbains vont majoritairement aller chercher la formation professionnelle en sécurité incendie ( DEP ) pour acquérir les 25 compétences exigées par le Ministère de la sécurité publique. Leurs connaissances et habiletés leur permettent d’être pompier aéroportuaire, pompier industriel, préventionniste, pompier militaire ou même spécialiste en équipement d’incendie.

 

Pompier forestier

La grande différence entre un pompier de ville et un pompier forestier, c’est leur focus. Comme les feux de forêt se produisent souvent à des kilomètres des villes et des habitants,

ils se concentrent à protéger les ressources naturelles, l’environnement et l’écosystème. Les pompiers forestiers vont observer la situation dans sa globalité et analyser la propagation du feu par rapport à l’environnement naturel. Pour vaincre des feux d’une grande ampleur, il est nécessaire de connaître et de comprendre la topographie des locations et de l’influence de la météo. Tel que vécu en Australie, les conditions climatiques, l’intensité du vent et la chaleur ont joué un rôle important dans l’évolution du feu. 

Souvent les pompiers forestiers vont se procurer, en plus de leur diplôme d’études professionnelles ( DEP ) en sécurité incendie, un diplôme d’études collégiales ( DEC ) ou un baccalauréat ( BAC ) en foresterie, faune ou aménagement, en sécurité incendie, en écologie, biologie, environnement ou géographie ou en loisir et tourisme d’aventure.

Autres que combattre et de maîtriser les feux, ils interviennent également lors des recherches de randonneurs disparus, de victime d’ensevelissement, d’accidents de précipices, d’avalanches, d’effondrement naturel, etc.

Il n’est pas rare de voir tous les pompiers collaborer pour protéger la vie, les biens et l’environnement contre les incendies.

Vous êtes intéressé à devenir pompier ou pompière ? Venez découvrir si c’est une carrière faite pour vous lors des événements de l’Académie des pompiers. Vous avez des questions par rapport au métier de pompier ? Contactez-nous 

 

RÉFÉRENCES

https://recruitingblogs.com/profiles/blogs/urban-vs-forest-firefighter-what-s-the-difference-in-jobs-1

Vi Huynh

Recevez les dernières nouvelles en gestion de risque et du contenu spécialement développé par nos experts.