Démystifier le métier de pompier

Lecture de 1 minutes 53 secondes

Le métier de pompier est un mode de vie. Les pompiers sont les premiers sur les lieux sinistrés à combattre le feu. Le rôle est de protéger les vies, les biens et les environnements. C’est un métier exigeant tant physiquement que mentalement. Par contre, le sentiment d’accomplissement de soi après après un sauvetage est tellement grand et habite le cœur du pompier, qu’il devient difficile pour lui de renoncer à choisir ce métier.

Premièrement, le métier de pompier est un travail gratifiant car il permet d’aider les gens et de rendre service. Le métier est particulièrement physique et intense. Le travail se renouvelle tous les jours; il peut toucher à différentes spécialités du métier. Par exemple, il peut travailler comme enquêteur pour déterminer les causes d’un incendie, rechercher des individus dans les décombres d’un bâtiment effondré, faire des sauvetages en espaces clos ou en hauteur, former et superviser du personnel tel qu’une brigade industrielle dans une mine ou dans une usine et même intervenir lors d’un accident sur la route.

Un des défis que représente le métier de pompier, est de travailler avec l’équipement de protection individuelle; l’habit du pompier qui pèse, à lui seul, près de 25 kg. Peu importe la saison, l’habit demeure le même. Il va s’en dire qu’il faut être en excellente forme physique afin de ne pas souffrir d’épuisement extrême causé par la chaleur. De plus, intervenir sur les lieux d’un accident avec des décès est mentalement exigeant; il faut savoir faire la part des choses.

Heureusement, il n’y a pas un incendie à toutes les heures, le pompier a donc des tâches différentes à effectuer telles que la vérification mécanique du véhicule et des outils, l’entretien de la caserne et des équipements. Des tâches quotidiennes telles que faire du porte-à-porte pour vérifier les détecteurs de fumée, revoir les plans d’intervention des entreprises et des hôpitaux tout en gardant une oreille attentive pour répondre à tout appel d’urgence.

C’est un travail qui demande des prises de décisions rapides et donc, le pompier doit avoir un excellent sens des communications, avoir de l’initiative, du leadership, de la discipline et bien évidemment de l’empathie pour les gens. La caserne est comme une petite communauté d’une quinzaine de confrères, c’est un
travail d’équipe constant ; il faut aimer la camaraderie amicale et compétitive qui y règne.

En résumé, le métier de pompier est le choix d’un mode de vie. Il convient à tous ceux et celles qui veulent accéder à ce métier de comprendre les implications et les exigences tant au niveau physique que mentale. La reconnaissance et la valorisation des gestes de bravoure posés par les pompiers rend le sentiment d’accomplissement de soi et de fierté palpables.

Marie-Eve Bali

Recevez les dernières nouvelles en gestion de risque et du contenu spécialement développé par nos experts.